L'auteur

Auteur de romans, de nouvelles, de recueils de poésie et d'ouvrages pour la jeunesse, Alan Sillitoe est né la 4 mars 1928 à Nottingham de parents ouvriers.

Il est l'un des Angry Young Men (jeunes hommes en colère) des années 1950. Il quitte l'école à 14 ans et travaille dans une usine de cycles. En 1946, Sillitoe s'engage dans la Royal Air Force. Il est en poste en Malaisie péninsulaire où il contracte la tuberculose. C'est durant son hospitalisation que va se développer chez lui le goût de la lecture et de l'écriture. Il quitte l'armée en 1949.

C'est en 1955 à Majorque, en Espagne, où il vivait avec sa compagne, la poétesse américaine Ruth Fainlight, et au contact du poète Robert Graves, que Sillitoe commença à travailler à Samedi soir, dimanche matin, qui fut publié en 1958 et porté à l'écran en 1960. Son ouvrage suivant La solitude du coureur de fond (prix Hawthornden en 1959), recueil de nouvelles sur un garçon dans une maison de redressement, paru en 1959, a connu le même destin cinématographique.

Si ses premiers écrits ont été brûlés par sa mère, son oeuvre publiée reste le témoignage de ses origines ouvrières : Samedi soir, dimanche matin, d'un réalisme cinglant en reste l'exemple le plus connu. Il comparait son travail d'écrivain avec celui d'un mineur, dans son autobiographie Life without Armour : "travailler comme un mineur des houillères, dans les grandes profondeurs..."

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×